Rome recèle tant des merveilles derrière ses murs millénaires qu’il est difficile de savoir par où commencer l’exploration de la Ville Éternelle. Je vous invite à découvrir quelques facettes de sa fascinante histoire en l’espace d’un week-end, en promettant bien sûr de lui accorder davantage de temps lors d’une prochaine évasion.

 

#1 Pour débuter : un tour de la ville en bus panoramique

Une attraction certes typiquement touristique et propre à toutes les grandes villes mais idéale pour apprécier la “géographie” de Rome dans sa globalité, découvrir les principaux monuments et se fixer quelques points de repères pour le séjour. Vous pouvez opter pour des billets “Hop on, hop off” adaptés à la durée de votre séjour, proposés par toutes les compagnies et permettant de visiter les principaux édifices au gré des haltes du bus. L’autre option est le ticket “voyage unique”, parfait si vous préférez simplement faire une grande balade autour de la Cité et poursuivre votre visite par vos propres moyens. La compagnie Gray Lines est la seule à proposer ce billet, comptez 14€ par personne.

 

#2 Partir à la découverte du centre historique

Après ce premier aperçu de la ville, il est temps de découvrir le centre plus en détail. Pour ce faire, enfilez des chaussures confortables car le centre historique de Rome se visite idéalement à pied. La capitale italienne compte plus de 900 édifices religieux, il vaut donc mieux réfléchir à l’avance à ceux que vous souhaitez inclure à votre itinéraire. Commencez tôt le matin et adoptez le rythme de vie méditerranéen en rentrant faire une sieste aux heures les plus chaudes de la journée pour poursuivre votre balade le soir. Enfin, n’oubliez pas de lever le nez de votre carte, il est d’autant plus agréable de flâner dans les rues pavées de la cité pour apprécier la beauté de son patrimoine.

 

#3 Une visite guidée privée de la Rome Antique

Au coeur de la ville se trouvent le Colisée, le Forum et le Mont Palatin, vestiges emblématiques de l’Antiquité et de l’histoire de Rome.
On les visite seul ou avec un guide et je vous recommande vivement d’acheter vos tickets à l’avance et de préférence avec l’option coupe-files, certes plus chers mais qui vont feront gagner un temps précieux.
L’achat des billets en ligne est un petit casse-tête, j’ai résumé ici quelques liens utiles et sûrs pour réserver vos visites à Rom et au Vatican.
Si votre budget vous le permet, faites l’expérience d’une visite thématique avec un guide privé dont le récit aura l’effet d’une machine à remonter le temps dès l’instant où vous franchirez l’entrée des monuments. C’est ainsi que nous avons fait confiance à La Rome de Julie pour découvrir la Rome Antique et le Vatican. Ce type de visite est bien plus onéreux qu’une visite collective classique, il faut compter en moyenne 150€ pour une visite de 3h pour 1 à 6 personnes (hors billets d’entrées), d’où l’intérêt des visites “partagées” où vous pouvez vous joindre à d’autres voyageurs et ainsi partager les frais.
L’expérience est cependant unique car les guides, toutes historiennes ou archéologues passionnées de Rome, excellent dans leur façon de conter les anecdotes, secrets et intrigues de chaque lieu tout en ayant une connaissance parfaite des faits historiques. Réservation par mail idéalement avec un mois d’avance car il y a beaucoup de demande, surtout pour les visites matinales à la fraîche, que je recommande.

 

#4 Déjeuner authentique dans le Centro Storico

Difficile de faire un choix parmi les dizaines de restaurateurs du centre historique qui apostrophent les touristes en leur glissant dans les mains un menu traduit en 5 langues. A 300m de la Place d’Espagne se niche la minuscule Cantina Belsiana où l’on déguste de délicieuses bruschettas généreusement garnies pour moins de 10€ et où tous les plats sont faits maison. On y mange à toute heure de la journée dans une ambiance calme et intime entourée d’une décoration typique venant renforcer le caractère authentique du lieu.

 

#5 Balade romantique dans les jardins de la Villa Borghese

Prenez le temps d’arpenter les allées ombragées de la Villa Borghese lorsque le soleil rendra les rues du centro storico étouffantes. Bordées de statues, de pins parasols et de fontaines rafraîchissantes, les chemins du parc promettent une balade romantique ponctuée d’un tour en barque sur le petit lac. Terminez votre promenade en admirant la vue imprenable sur la ville depuis la Terrazza del Pincio. La magnifique Galleria Borghese, au Nord-Est du parc, abrite les toiles de grands maîtres de la peinture ainsi que de nombreuses sculptures (visite limitée à 2h, 15€ tarif normal et 8,50€ tarif réduit hors expositions temporaires).

Le petit lac de la Villa Borghese

 

6# Une pause glacée pour se rafraîchir

L’heure du goûter à sonné, direction le célèbre glacier Valentino à deux pas de la Fontaine de Trevi. Ce dernier ne propose pas une trentaine de parfums différents comme d’autres enseignes mais reste une valeur sûre en terme de gourmandise et de prix bon marché (2€ pour un cornet et 2 boules de glace artisanale, une rareté introuvable en métropole, même en plein hiver).
Si vous préférez les pâtisseries, courez vous régaler des petits gâteaux siciliens d’I Dolci Di Nonna Vicenza. Un vrai coup de coeur !

 

#7 Une soirée dans le quartier Trastevere

Allez prendre l’apéritif et passez la soirée dans le quartier Trastevere, au Sud Ouest du centre historique. L’ambiance y est chaleureuse et festive et les terrasses toujours emplies d’éclats de voix et de rires. Deux adresses sympathiques, d’abord pour se restaurer ou profiter de l’happy hour chez Cajo e Gajo, puis chez le minuscule Fior di Luna pour ponctuer la promenade digestive d’une délicieuse glace.

 

#8 Admirer la splendeur millénaire du Vatican

Difficile de présenter en quelques mots le plus haut lieu de la chrétienté au monde qui regorge d’anecdotes passionnantes et de secrets millénaires. Je vous conseille de consacrer au moins une demi-journée à la visite du petit Etat, tout en sachant que pour voir la fameuse chapelle Sixtine, vous devrez traverser l’ensemble des musées (durée moyenne 3h00 sauf si vous ne souhaitez pas vous y attarder). Il est possible d’acheter des billets (toujours sur réservation et avec coupe-files) pour visiter uniquement la Basilique Saint-Pierre, le plus grand édifice catholique au monde. Je ne saurais que trop vous conseiller une visite le plus tôt possible car des milliers de touristes affluent chaque jour dans ce lieu incroyable.

 

#9 Goûter à la cousine de la pizza : la pinsa romana

Pour dîner, nous nous éloignons un peu du centre ville pour se donner rendez-vous au restaurant Sapori di Casa, à proximité de la gare Termini et dont la clientèle est essentiellement romaine (c’est généralement bon signe !). Nous y avons découvert la “pinsa romana”, vieille cousine de la pizza qui naquit sous l’antiquité et dont la pâte, garnie d’herbes aromatiques, repose plus longtemps, ce qui la rend plus digeste. Ici, pinsas et pizzas sont faites maison ainsi que les pâtes et gnocchis qui sont un vrai délice. Le sésame pour ne pas être considéré comme un simple touriste par le personnel assez froid de prime abord est de bredouiller quelques mots d’italien, ne seraient-ce que les formules de politesses.

La fameuse pinsa Romana

 

#10 Tête à tête nocturne avec la Fontana di Trevi

Quoi de plus romantique que d’admirer la Fontaine de Trevi à la nuit tombée et s’imaginer un instant à la place d’Anita Ekberg. Il faut cependant s’y rendre tard, après la fermeture des restaurants pour être vraiment tranquille. Les visiteurs matinaux pourront assister au vidage des bassins par la municipalité qui récolte les pièces porte bonheur des touristes pour les reverser à une association caritative en faveur des familles défavorisées de la capitale.

 

Infos pratiques et conseils

  • Comment y sommes-nous allés ?

En avion, depuis Bordeaux. Il n’est pas si simple de trouver des vols super low cost pour Rome, il faut souvent compter 100€ A/R par personne. Mais Ryanair réserve parfois des surprises, comme le vol aller à 20€/personne que nous avons trouvé en début de saison estivale. Il faut simplement être patients et surtout à l’affût !

Pour rejoindre Rome depuis l’aéroport notre réservation de navette s’est finalement révélée inutile puisqu’il y a plusieurs cars qui s’y rendent pour le même prix. Si vous préférez acheter votre billet à l’avance, c’est par ici (faites attention à choisir le bon aéroport !).

  • Où avons-nous dormi ?

Dans le très chouette appartement de Salvatore, entièrement rénové et qui offre une indépendance totale à ses invités : digicode à l’entrée, chambres et salles de bains privées, climatisation (!), cuisine équipée, produits d’hygiène mis à disposition (parfait lorsqu’on voyage léger) et pâtisseries maison à l’intention des invités. Un super bon plan à prix très raisonnable pour une capitale.

  • Comment s’est-on déplacé ?

Essentiellement à pied et en métro. Prévoyez de bonnes chaussures de marche, de la crème solaire et une bouteille d’eau que vous pourrez remplir à l’une des 2000 fontaines de la Cité. Le métro ne sillonne pas toute la ville en raison de sa richesse archéologique; à vous de choisir entre les tickets d’un voyage (1,50€) ou les pass (7€ pour 24h/12,50€ pour 48h et 18€ pour 72h) selon votre programme.

  • Où a-t-on mangé ?

Petit rappel des établissements cités dans l’article et quelques autres adresses :

Les restaurants : Cantina Belsiana – Cajo e Gajo – Sapori Di CasaSora Lucia – Baylon Cafe (pour prendre un verre)

Les glaciers et pâtissiers : Gelateria Valentino – Fior di Luna – I Dolci Di Nonna Vicenza

  • Où réserver les billets des différentes visites ?

Un très grand nombre de sites internet propose des billets dont les prix varient du simple au double pour la même prestation (visite du Colisée, des musées, du Vatican, …). Après avoir perdu patience à force de jongler entre les sites officiels aux tarifs prohibitifs et d’autres dont on questionnait l’honnêteté, je me suis tournée vers TripAdvisor.

Le site propose de nombreuses activités pour visiter la Ville Éternelle. Ces prestations sont réalisées par des tours operators et relayées par le site de TripAdvisor; il convient donc de s’informer de la qualité des activités grâces aux commentaires des précédents visiteurs et de bien lire le détail de chaque activité car certains coûts supplémentaires sont mentionnés en petits caractères…

Nous avions choisi de réserver auprès de Viator (proposé par TripAdvisor), qui proposait des visites guidées de la Rome Antique (Colisée, Forum, Palatin) mais qui, sans aucune explication, a annulé notre visite moins de 24h avant notre arrivée (nous aurions du faire davantage attention aux commentaires qui informaient de ce genre de mésaventure). En revanche, les billets coupe-file pour visiter la Basilique Saint-Pierre se sont révélés parfaits.